Skip to main content

Gestion deee : Top 5 des déchets électroniques qui se valorisent le mieux

Au-delà de leur apparence banale, les déchets électroniques de votre entreprise renferment de véritables trésors insoupçonnés. Des montagnes de téléphones, d’ordinateurs, de téléviseurs et de batteries usagées recèlent des richesses qui ne demandent qu’à être valorisées !

Découvrons ensemble les 5 types de déchets électroniques les plus rentables en termes de valorisation et comment tirer profit de leurs ressources insoupçonnées.

Quels DEEE valoriser en priorité pour réduire leurs coûts de gestion ?

1) Les téléphones mobiles et les tablettes

Les téléphones mobiles et les tablettes sont devenus des produits incontournables de notre vie quotidienne. Au sein des entreprises, leur présence récurrente n’échappe à personne.

À l’heure actuelle, ils constituent l’une des principales sources de déchets électroniques.

Réemploi telephone

Les smartphones et tablettes, largement utilisés en entreprise pour une productivité optimale et une connectivité constante, contiennent des matériaux précieux (or, nickel, argent…) qui peuvent être récupérés et recyclés. D’autres matières moins attractives comme le verre ou plastique ont aussi tout intérêt à faire l’objet de process de recyclage !

Une fois le démantèlement des appareils électroniques effectué et les matériaux récupérés, il sera possible de les réutiliser dans la fabrication de nouveaux produits électroniques. Le recyclage des smartphones et des tablettes permet non seulement de préserver les ressources naturelles précieuses, mais aussi de réduire la dépendance aux mines et à l’extraction de nouveaux matériaux. 

2) Les unités centrales et les serveurs

Les unités centrales et les serveurs sont des déchets électroniques particulièrement intéressants à valoriser en raison de leur composition riche en métaux. Ces appareils se distinguent par leur faible teneur en plastique, ce qui les rend plus faciles à démonter et à traiter dans des installations spécialisées de recyclage.

Unite-centrale

Après la collecte, ces appareils sont soigneusement démantelés pour séparer les différents matériaux. Les métaux, tels que l’aluminium et le cuivre, ainsi que tous les autres composants électroniques récupérables, sont extraits et triés méticuleusement !

3) Les laptops (ordinateurs portables)

Avec l’avènement de la technologie, les ordinateurs et les laptops sont constamment mis à jour et remplacés. Cela conduit à une augmentation significative des déchets électroniques. Ces appareils contiennent de l’aluminium, du cuivre ou encore du fer, ainsi que des composants électroniques récupérables. 

Une entreprise de recyclage spécialisée comme Cèdre peut assurer la collecte de vos PC usagés pour ensuite les démonter, trier et récupérer les matériaux valorisables. 

Recyclage PC - Recyclage ordinateur

Ces derniers seront ensuite acheminés vers des installations de recyclage spécialisées utilisant des techniques avancées pour la valorisation et le traitement de ces matériaux. 

Le processus de recyclage permet non seulement de récupérer les matériaux valorisables, mais aussi de réduire la quantité de déchets électroniques envoyés dans les sites d’enfouissement. En les valorisant, on évite l’épuisement des ressources naturelles et les impacts environnementaux liés à leur extraction.

4) Les téléviseurs et les écrans

Les téléviseurs et les écrans font partie des déchets électroniques qui méritent une attention particulière en termes de valorisation. En raison des avancées technologiques incessantes, ces appareils sont souvent remplacés, générant ainsi une quantité importante de déchets.

Recyclage Ecran plat

Ils contiennent pourtant eux aussi des matériaux précieux ainsi que des composants électroniques recyclables. Pour tirer profit au maximum de ces ressources insoupçonnées, une approche de recyclage spécialisée est nécessaire.

5) Les périphériques électroniques

Les périphériques tels que les copieurs, les traceurs et les imprimantes constituent une catégorie de déchets électroniques à fort potentiel de valorisation. Ces équipements sont encore couramment utilisés aujourd’hui dans les entreprises, en dépit de la forte progression de la digitalisation ces dernières années.

photocopieur

🔍 Le saviez-vous ?

En France, la gestion des DEEE bénéficie d’une filière spécifique mise en place pour répondre aux enjeux environnementaux. Depuis 2005 pour les DEEE professionnels et depuis 2006 pour les DEEE ménagers, une réglementation stricte encadre la collecte et le recyclage de ces déchets.

Grâce à cette filière agréée, les DEEE collectés en France sont traités avec un haut niveau de protection de l’environnement. Cette approche garantit la préservation de l’homme et de l’environnement dans son ensemble. Chaque année, la filière de collecte et de traitement des DEEE en France parvient à gérer plus de 600 000 tonnes de ces déchets ! *

Des chiffres impressionnants qui témoignent d’un engagement fort pour assurer une gestion plus responsable des DEEE. 

Cette dernière option crée des opportunités d’emploi majeures dans le secteur de la réparation et du reconditionnement, favorisant ainsi une économie circulaire et solidaire.

Intéressé par une collaboration avec une entreprise engagée socialement ? 

→ Découvrez nos offres ! ← Notre entreprise adaptée emploie près de 60% de personnes en situation de handicap. 

*(source : https://www.ecologie.gouv.fr)

Explications sur le choix de ce top 5…

Tout d’abord, précisons que le choix de ce top est basé sur le reconditionnement.

Une gestion moins complexe pour certains déchets électroniques

Les téléphones mobiles et les tablettes se distinguent par des procédés de recyclage relativement moins complexes que certains autres types de déchets électroniques. Ils sont en outre plus faciles à remettre en état et donc plus aisément réemployables.

En raison de leur petite taille et de leur popularité, ils bénéficient de programmes de collecte et de recyclage plus répandus que certains appareils ce qui permet aux entreprises d’améliorer facilement leur taux de collecte sur ces produits. 

De plus, ces appareils renferment des quantités relativement concentrées de métaux. La  récupération des matières est de ce fait plus simple. 

En revanche, tous les déchets électroniques n’ont pas cette chance. Les serveurs par exemple, étant plus encombrants, impliquent des processus et des techniques de séparation des matières plus délicates.

  • Qui dit valorisation dit réduction des coûts 

Offrir une seconde vie à ses DEEE implique différents coûts comprenant :

  • la collecte, 
  • le tri, 
  • le démantèlement, 
  • le broyage,
  • le recyclage,
  • etc.

Ainsi que des coûts liés à la conformité réglementaire et à la gestion des substances dangereuses.

  • Place au réemploi !

Cependant, il est possible d’amortir ces coûts grâce au réemploi de ses déchets électroniques, et tout particulièrement à ceux présents dans ce Top 5 ! Le montant du renouvellement du parc peut ainsi être réduit.

Le réemploi implique de donner une nouvelle vie aux produits électroniques en les réparant, en les remanufacturant ou en les revendant sous forme de produits d’occasion. Il permet de prolonge leur durée de vie.

  • La pratique du “cannibalisme informatique” 

Connaissez-vous le cannibalisme informatique ? La pratique consiste à extraire des composants fonctionnels d’ordinateurs ou de téléphones mobiles et à les réutiliser pour réparer des appareils similaires.

Cela permet de réduire les coûts de production liés aux nouveaux appareils électroniques en utilisant des pièces déjà existantes, tout en minimisant la quantité de déchets électroniques générés.

And the winner is…

Parmi les cinq déchets électroniques mentionnés, il est difficile de désigner un champion absolu, car cela dépend de plusieurs facteurs tels que : 

  • la disponibilité des infrastructures de recyclage dans votre région, 
  • la valeur des matériaux récupérés pour chacun de ses appareils
  • et surtout, la quantité de déchets générée par votre entreprise pour chacune de ces catégories. 

Cependant, certains de ces DEEE peuvent être considérés comme des candidats “forts” en raison de leur prévalence et de la valeur des matériaux qu’ils renferment : les téléphones mobiles et les serveurs.

  • Comme dit plus haut, les téléphones mobiles sont omniprésents dans notre société et connaissent un taux de renouvellement élevé en raison des avancées technologiques constantes. Les smartphones contiennent des matériaux précieux et sont très faciles à collecter.

 

  • L’outsider pour les prochaines années : les batteries, en particulier celles utilisées dans les véhicules électriques, sont également des candidats solides en raison de la demande croissante de solutions de stockage d’énergie. Avec la transition vers une mobilité électrique plus importante, la valorisation des batteries devient de plus en plus cruciale.

→ Envie de confier la gestion de vos DEEE à une entreprise de recyclage experte et qualifiée ? 

Demandez votre devis gratuit !